Opéra Pékin
Pékin, Chine

Description
Type Bâtiment public
Project Nouvelle construction
Execution 2001-2007
Project amount 269.000.000 €
Area 180.000 m²
Architecte Paul Andreu
B.E. ADPI & Tsinghua University ADI
Owner
/ Investor
Beijing Regierung


L’OVNI au cœur de Pékin

Le centre national des arts du spectacle à Pékin, également appelé opéra de Pékin, est un palais de verre spectaculaire et futuriste illustrant les préférences esthétiques de la nouvelle architecture chinoise : taille, illusionnisme, écrasant au premier coup d’œil.

Une salle d’opéra, une salle de concert et deux théâtres se trouvent derrière la façade ovale. Le bâtiment, conçu par l’architecte français Paul Andreu en 2001, a été inauguré le 25 septembre 2007. Une surface totale de 180.000 m² sert de décor aux spectacles de théâtre, d’opéra, de musique et de danse nationaux et internationaux.

La construction consiste en un dôme de titane et de verre en forme d’ellipse, évoquant le motif traditionnel du yin et du yang, et entouré d’un lac artificiel qui lui donne l'impression de flotter sur l'eau.

On accède à l'entrée principale qui se trouve au nord du bâtiment par l'intermédiaire d'une large esplanade inclinée permettant de pénétrer dans l'édifice en passant sous le lac. L'esplanade abrite un gigantesque marché avec des rues, places, centres commerciaux, restaurants et parcs. L’opéra se trouve au centre, flanqué de la salle de concert et du théâtre.

Le nouveau symbole de la capitale chinoise, appelé « l'œuf » par les Pékinois, est situé au cœur de Pékin, à seulement 500 mètres de la place Tian An Men et de la Cité Interdite.

Le système de surfaces chauffantes et rafraichissante « Cofloor » est également convaincant en Extrême-Orient

Les conditions climatiques de Pékin avec des hivers froids et secs avec des températures continues à -5 °C et des étés chauds et humides avec des températures allant jusqu'à 25 °C sont un défi pour cette interprétation moderne de l'architecture du bâtiment. Le système de surfaces chauffantes/rafraîchissantes « Cofloor » de la société Oventrop assure également des températures ambiantes agréables tout au long de l'année dans ce complexe immobilier.

Les systèmes de surfaces chauffantes et de plus en plus aussi les systèmes de surfaces rafraîchissantes gagnent du terrain lorsqu’il s’agit de choisir un système de chauffage ou de rafraîchissement, aussi bien pour les bâtiments neufs que pour la rénovation. Le confort, aussi bien pour le chauffage que pour la combinaison chauffage / rafraîchissement, est possible en économisant de l’énergie. En effet, d’une part ce système présente une plus grande surface d’échange que les radiateurs, et d’autre part les températures de départ de l’eau de chauffage et de rafraîchissement diffèrent mais n’ont pas d’impacts sur la température ambiante (en chauffage 35°C contre 70°C pour les radiateurs, en rafraîchissement jamais inférieur à 16°C).

De ce fait, l’utilisation de générateurs de chaleur ou de froid à faible consommation, tels que pompes à chaleur avec fonction de rafraîchissement additionnelle, permet de préserver l’environnement. De l’énergie est aussi économisée grâce à une meilleure répartition de la chaleur et à un abaissement de la température ambiante de 22°C à 20°C sans perte de confort.

De plus, une installation de surfaces chauffantes soulève moins de poussière que des radiateurs et prévient le développement de germes et acariens pouvant provoquer des allergies.

Avec le système «Cofloor» pour systèmes de surfaces chauffantes et rafraîchissantes, Oventrop propose à l’artisanat professionnel non seulement de la robinetterie de première qualité mais aussi tous les composants nécessaires.

Location